Voyager sans hâte: Pérouse, les mille et un visages d’une cité d’art

by Ambra Antonelli

Pour visiter Pérouse et profiter authentiquement de son charme il faut prendre son temps: trois jours pour vous balader dans ses ruelles et découvrir son patrimoine artistique sans précipitation et sans jamais avoir l’impression de voir deux fois la même chose !

Pérouse est une ville qu’il faut explorer doucement, à la recherche des innombrables aspects qu’elle ne dévoile pas au premier regard. On peut commencer par un premier parcours à la découverte du cœur de la ville où se concentrent les monuments incontournables : la forteresse Pauline, la place IV Novembre, la cathédrale et l’Hôtel de Ville – et poursuivre par les quartiers moyenâgeux de la porte Saint Pierre et de la porte Saint-Ange aux églises et éléments d’architectures remarquables. Les différentes strates de l’histoire de la ville s’y superposent et s’y mêlent avec élégance et beauté, des Etrusques à aujourd’hui.

Les terrasses panoramiques de la ville dominent un large paysage. Depuis ces hauteurs, le regard descend à flancs de coteau vers la ville médiévale et ses abords pour s’étendre ensuite à la campagne jusqu’à Assise et à sa vaste vallée ou, de l’autre côte, vers les collines de Gubbio.

Des rues de Pérouse émane un sentiment diffus de beauté et d’harmonie, sensation semblable à celle que procure la visite de ses musées où Le Perugin, Pinturicchio, Fra Angelico, Piero della Francesca, Luca Signorelli, ou Raphael –pour ne citer que les artistes majeurs– ont laissé leur empreinte ineffaçable. Leurs œuvres sont conservées en grande partie à la « Galerie Nationale de Région » mais aussi dans d’autres petits lieux qui valent le détour comme le Collège du Change ou la Chapelle Saint Sévère.

Après avoir passé trois jours à Pérouse, vous aurez sans nul doute l’impression que vous n’avez pas eu le temps de tout voir et qu’il vous faudra y revenir !

Tu pourrais aussi aimer